Allemagne : une économie aux deux visages

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_field.inc on line 1147.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area.inc on line 81.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area_text::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area_text.inc on line 121.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 136.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 917.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 917.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 112 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
Analyse Economique
2013-10
Cet article a été publié dans: 
Numéro 68 - Octobre 2013

Avec 82 millions d’habitants, l’Allemagne est le pays le plus peuplé des Etats membres de l’Union Européenne. C’est aussi l’économie la plus solide dont les résultats sont toujours attendus avec intérêt. Avec moins de 6% de chômeurs (environ 5,3% estimés en 2013) pour un taux moyen de  plus de  12% dans la zone euro,et un solde budgétaire  estimé à 0,2% en 2013 , contre -3,7%  en moyenne dans la même zone euro, le pays est considéré comme le bon élève de l’Europe.

 Certes la croissance  reste faible et l’endettement est toujours aux alentours de 90% de son P.I.B. Pour autant, si on se contente d’une photographie de l’économie du pays en 2013, l’Allemagne est nettement devant la  France, la Grande Bretagne et l’Italie. Et pour mieux apprécier la performance, il  faut rappeler qu’elle s’inscrit dans le contexte de la réunification des deux Allemagnes, dont le coût économique a été exorbitant : 1300 milliards d’euros.

Pourquoi et comment ce qui a été possible en Allemagne semble ne pas pouvoir l’être en France, en Grande –Bretagne ou en Italie? La réponse tient au fait que les résultats allemands sont aussi la conséquence des réformes mises en place durant les deux mandats  de Gerhard Schroeder (1998-2005), des réformes impopulaires entrainant la diminution des salaires et l’augmentation de l’âge de la retraite, mais des réformes acceptées car nécessaires. Cela coûtera sa réélection  au chancelier Schroeder (en 2005), mais remettra l’économie allemande sur de bons rails. Depuis, Angela Merkel gére remarquablement les acquis de ces réformes, mais elle peine à instaurer celles de son agenda électoral. En l’absence d’une idéologie dominante, son  pragmatisme, l’a conduit à reprendre certaines idées de ses concurrents du SPD, comme l’instauration d’un salaire minimum ou le tournant énergétique.

De fait tout n’est pas si rose. Si le nombre des chômeurs est si faible, cela s’explique aussi le  grand nombre d’emplois précaires et de la faiblesse de leur rémunération (environ 400 euros). Ces « mini-jobs » sont très critiqués. L’Allemagne aujourd’hui, au sein des pays de l’Union européenne, fait souvent figure de colosse, mais aux yeux de certains c’est un colosse aux pieds d’argile. Pour ces derniers si les résultats sont incontestables, les problèmes structurels demeurent avec une population vieillissante posant un véritable problème démographique et un choix de plus en plus contesté en matière d’énergie.

A l’origine du vieillissement démographique, on trouve un double phénomène : un taux de natalité très bas et une espérance de vie qui augmente .En 2050 le pays devrait perdre 15 millions d’habitants, faisant de la France le pays le plus peuplé de l’Union européenne. De plus, pour maintenir son rythme de croissance, l’Allemagne a besoin d’attirer 400 000 migrants par an, mais pas n’importe quel migrant. Le marché est très sélectif et les nouveaux migrants doivent être hautement qualifiés et de  préférence  des techniciens et non des diplômés de sciences économiques  ou de sciences sociales.

Dans le domaine énergétique, après l’arrêt  annoncé  du nucléaire et le retour à l’exploitation des mines de charbon, l’Allemagne s’interroge sur son avenir énergétique. Désormais premier producteur mondial d’énergie lignite, devant la Chine, l’Allemagne ne participe plus que de loin à la réduction de gaz à effet de serre .En 2012 le pays aura rejeté 1,6% d’équivalent carbone de plus qu’en 2011. Désormais, c’est la seule nation européenne dans le top 10 des plus gros émetteurs gaz carbonique –donc des plus gros pollueurs,  au monde. Et cela explique pourquoi le choix énergétique est de plus en plus critiqué.

Enfin, il ne faut pas oublier que le modèle allemand, comme le modèle japonais ou chinois, est très dépendant de ses exportations, ce qui le conduit à privilégier les gains de productivité et le contrôle des couts salariaux.

Pour autant, pour sauver l’Euro Angela Merkel n’a pas hésité à faire bouger le pays, acceptant même le principe d’une solidarité financière certaine et donnant son accord à la création du Mécanisme Européen de Stabilité et à l’Union bancaire. Certes en contrepartie, elle a posé ses conditions : la mise en place de politiques  d’austérité destinées à assainir les comptes publics des économies du sud et de l’Irlande

Ré- élue assez confortablement, la chancelière allemande a désormais le temps pour agir. Nul  doute qu’elle l’utilise comme elle l’a toujours fait pour défendre les intérêts de l’Allemagne et d’une vision allemande de l’Europe. C’est à dire d’une Europe qui travaille, qui accepte si nécessaire un passage obligé d’austérité et qui respecte ses engagements. Les partenaires  de Berlin doivent le savoir et désormais en tenir compte.





Post new comment