Jusqu’où ira l’économie chinoise

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_field.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area_text::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area_text.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 80 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
Analyse Economique
2013-01

 

Qu’en est-il vraiment de l’économie chinoise ? Il y a deux ans, lorsque les dirigeants chinois annonçaient des taux de croissance de l’ordre de 11,5% par an, les experts européens considéraient que la réalité était davantage de l’ordre de 14/15% et non de 11/12%. Ensuite est venu le temps des vaches maigres, avec des taux de croissance inférieurs à 10%, puis inférieurs à 8%. Certains alors n’ont pas hésité à dénoncer les dessous du miracle économique chinois. Citons pêle-mêle : « L’économie chinoise donne des signes de faiblesse », « Le ralentissement de la croissance de l’économie se confirme », « La fête semble bel et bien finie » etc. Puis de nouveau, retour à l’espérance avec « l’économie chinoise repart », « Pourquoi l’économie chinoise tiendra ses promesses ».

Grand pays en développement, deuxième puissance mondiale, aujourd’hui, derrière les Etats-Unis, la Chine a des forces qui sont aussi des faiblesses, et transforme souvent ses faiblesses en potentialités de développement. Avec 1,300 milliard d’habitants, la Chine dispose d’une demande intérieure sans précédent. Mais comment satisfaire en même temps toute cette demande potentielle ? Chose impossible bien sûr, ce qui a entrainé des inégalités régionales dans le développement et l’apparition, dans les régions qui n’en bénéficiaient pas, de mouvements de grève, de protestations ouvrières ou d’agitations paysannes.

Aujourd’hui, le dynamisme incontestable de l’économie chinoise fait de ce pays le partenaire incontournable des marchés pétroliers, des marchés de l’acier, des marchés du charbon, et plus généralement, de tous ceux qui ont des matières premières à exporter. Pour ce qui concerne le prix du baril de pétrole, la Chine participe à son augmentation en augmentant la demande sur les marchés, demande portée par les besoins en énergie certes, mais aussi par les besoins de l’industrie du jouet, plus de 90% de la production mondiale est chinoise, forte consommatrice de plastique tant dans la production des « Barbie », des « Lego », des « Playmobil » etc… que dans leur emballage. Même si l’augmentation de la demande chinoise contribue largement à l’augmentation des prix mondiaux, il ne faut pas oublier que l’empire du Levant dispose également de la plus importante réserve au monde des terres rares.

Ces terres rares, définies comme un groupe de métaux aux propriétés voisines comprenant le SCANDIUM, l’YTRIUM, le LUTECIUM, les quinze LANTHANIDES, la BASNASITE, etc…, aux usages multiples, mais souvent dans des domaines de haute technologie revêtant une dimension stratégique, représentent pour la Chine un potentiel d’enrichissement considérable. En 2010, 95% des terres rares exploitées étaient chinoises. Et la Chine, en décidant de réduire ses quotas d’exportation à 35 000 tonnes par an, sur une production de 110 000 tonnes, entend d’une part donner priorité à sa demande intérieure et d’autre part justifie cette réduction pour des raisons environnementales (l’exploitation de ces terres s’accompagne souvent de la pollution des eaux environnantes), visant aussi à protéger une ressource rare. Conséquence inéluctable à moyen terme, l’augmentation plus que sensible du prix des différents minerais s’y référant, lui permettant ainsi de compenser l’augmentation du prix des matières premières importées. L’avenir n’est donc pas aussi sombre, pour le pays, que prétendent certains experts.

A court terme, l’activité manufacturière du pays connaît en novembre sa première reprise depuis octobre 2011, comme en témoigne la dernière publication de la banque HSBC. Ce que confirme Qu Hongbin, chef économiste de la Chine pour cette banque. Cette reprise graduelle de l’économie chinoise devrait lui permettre de rebondir au-delà de 8% dès 2013.

Certes tout n’est pas résolu, et loin s’en faut. Le pays souffre toujours d’un modèle de développement tourné vers l’exportation, quasi exclusivement, donc très dépendant des pays importateurs, comme ceux de l’Union Européenne. De plus, inégalités sociales et géographiques persistent (50% du PIB réalisé en zones côtières en 2009). De même, les réserves énergétiques du pays s’épuisent. Au rythme de la croissance de 2010, les réserves chinoises en charbon seraient quasi nulles en 2040. Ce qui explique la politique d’investissement du pays en Afrique, principalement là où le sous-sol est riche en minerais.

Mais tout cela ne doit pas faire oublier l’émergence d’un pays sans précédent historique. En 35 ans, le poids économique du pays, par rapport à l’économie mondiale, est passé de 1% à 7%. Son PIB nominal est désormais le deuxième du monde. Malgré les difficultés rappelées, le pays est aujourd’hui le premier, au niveau mondial, pour les exportations. C’est aussi la première puissance manufacturière, devant les Etats-Unis, le premier marché automobile avec près de 18 millions de véhicules vendus sur son territoire en 2010. Deuxième partenaire commercial des Etats-Unis et de l’Union Européenne, etc… Tout cela s’accompagne de la constitution de grands groupes industriels chinois, à vocation mondiale. Citons par exemple, en Europe, les rachats du constructeur automobile Volvo par GEELY, les prises de participation par son Fonds Souverain CIC, à hauteur de 9% du capital de la société britannique « Thames Water ».

Pareils résultats ont été obtenus avec des rendements très inférieurs à ceux de leurs partenaires occidentaux, sans tenir compte beaucoup de la protection de l’environnement. Désormais le pays est confronté à un dernier défi, celui de l’innovation technologique qui devrait lui permettre d’améliorer considérablement ses rendements, tout en respectant toujours plus son environnement. C’est cette Chine là dont parlait si bien Alain Peyrefitte lorsqu’il faisait prendre conscience au monde des conséquences à venir de l’éveil de la Chine. Nous n’en sommes peut-être qu’aux premières prémices.