Le coût de Serval

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_field.inc on line 1147.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area.inc on line 81.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area_text::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area_text.inc on line 121.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 136.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 917.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 917.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 88 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
Economie de Guerre
2013-02
Agences
Cet article a été publié dans: 
Numéro 60 - Février 2013

 

3 000 militaires français sont actuellement engagés dans le cadre de l’opération Serval au Mali. Equipement, armement, logistique : quel sera le montant de la facture pour le budget français ? Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a promis toute la transparence sur ce sujet. Une chose est certaine, ce type de dépenses est provisionné.  

 

 Avant de se lancer dans un quelconque pronostic sur le coût d’une opération en cours, tous les experts militaires interrogés se prémunissent en soulignant que cela peut varier du jour au lendemain en fonction de l’évolution et de la durée du conflit.

Ceci posé, une opération comme Serval bénéficie pour son financement d’un budget spécifique propre aux opérations extérieures : il s’agit d’une ligne budgétaire d’environ 600 millions d’euros, soit 2% du budget de la Défense qui est de 30 milliards.

Se référant à des opérations similaires passée comme en Agfhanistan ou en Libye, les spécialistes des questions de défense estiment que les dépenses quotidiennes de l’armée française devraient atteindre 1 million à 1,5 million d’euros par jour.

 

Des dépenses pouvant augmenter, surtout si l’offensive devait s’intensifier, ou le conflit se prolonger de plusieurs mois. Les surcoûts engendrés sont généralement assumés en France à la fin de l’exercice budgétaire par des mesures complémentaires adoptées à l’Assemblée nationale.

Un engagement massif

Depuis le 11 janvier, avions, drones, hélicoptères et satellites sont engagés dans le conflit. L’armée de l’air française a déployé douze avions de combat au Mali : six Mirage 2000D, trois Rafale B (biplace) et 1 Rafale C envoyés à N’Djaména (Tchad) et deux Mirage F1CR à Bamako (Mali). Pas moins de cinq avions ravitailleurs C-135F sont également engagés ce qui représente un effectif considérable, au regard de capacités françaises (14). S’ajoute cinq avions de transport tactique C-160 Transall et C-130 Hercules, mais certains appartiennent au COS et peuvent remplir des missions de renseignements. Plusieurs Atlantique 2 de la Marine, basés à Dakar, sont aussi engagés dans des missions de recueil de renseignements optiques et d’écoutes.

Combien ça coûte ?

Alors que la France est en pleine crise économique, ce déploiement représente des dépenses estimées à 400 000 euros/jour selon BFM sachant que le budget prévu pour les opérations militaires extérieures s’élève à 630 millions en 2013. Pour calculer son estimation, BFM a réparti les dépenses de la façon suivante : 27 000 euros par heure de vol d’un Rafale,  11 700 euros par heure de vol d’un Mirage 2000,  2600 euros par heure de vol d’un hélicoptère type gazelle, 25 000 euros par heure de vol d’un hélicoptère Tigre, 250 000 euros par missile de l’armée française, 4000 euros par missile AASM ( missile du Rafale), 570 000 euros pour les surcoûts d’entretien du matériel. Enfin, l’opération au Mali implique des forces terrestres à raison de 270 000 euros pour les indemnités journalières des militaires.

 

À titre de comparaison, la guerre en Libye coûtait 1,7 million par jour et l’Afghanistan coûtait à la France 1,4 million par jour. Cette différence de coût s’explique par la présence de l’aviation et des missiles. La Libye fut une aventure surtout aérienne avec un coût énorme pour les Rafales et les munitions.

 

« Le surcoût du maintien de 2.500 hommes au Mali représente 8 millions par mois », estime-t-on  au ministère de l’Économie.  Les 2.500 hommes qui seront à terme engagés au Mali représenteront 50 %  des forces déployées en Afghanistan,  un engagement qui a coûté à la France 492,9 millions en 2012 et 518,3 millions 2011, selon un rapport du Sénat.

Estimations divergentes

Les opérations militaires récentes fournissent des points de comparaison. Se basant sur les coûts de l’intervention libyenne de 2012, une agence de presse estimait que l’intervention malienne se monterait à 400 000 euros par jour. D’autres estimations tablent, elles, sur un million d’euros par jour.

 

En Afghanistan, la présence militaire française a coûté 493 millions d’euros en 2012, soit 1,4 million d’euros par jour. Une facture qui s’explique par l’éloignement et le fait que la France ne disposait pas de bases dans la région. A la différence, une grande partie des militaires engagés au Mali étaient déjà positionnés dans des bases en Afrique, au Tchad dans le cadre de l’opération Epervier, en République centrafricaine et en Côte d’Ivoire. Leur présence hors de France n’entraîne pas de dépenses supplémentaires par rapport au budget d’origine de la Défense.

 

En Libye, l’opération Harmattan avait nécessité 368,5 millions d’euros en 2011, soit 1,7 million d’euros par jour. Rappelons que cette intervention avait impliqué l’envoi d’un groupe aéronaval de Toulon au large des côtes libyennes durant sept mois. A titre de comparaison, 4 000 hommes étaient impliqués ainsi que 31 avions en tout.

 

Pour se faire une idée du prix total de la guerre, il faut prendre en compte le coût d’un soldat en opération qui gagne 50% de plus en mission, sachant qu’un militaire français est payé au SMIC. Le coût de fonctionnement du matériel : on sait, par exemple, que l’heure de vol d’un Rafale était estimée à 26 800 euros en 2010, selon le rapport budgétaire du député PS Jean Launay d’octobre 2012. Le coût horaire d’un Mirage 2 000 à 11 700 euros. Celui d’un hélicoptère Tigre à 25 100 euros, contre 2 600 euros seulement pour un Gazelle. A quoi il faut ajouter le coût des munitions et celui de la logistique. Déployer tout ce matériel coûte cher, d’autant que le Mali est un pays enclavé et que la France ne dispose pas d’avion gros porteur. Mais ses partenaires ont fait savoir qu’ils allaient lui prêter des avions C-17 pour transporter le matériel sur le théâtre des opérations. De quoi permettre quelques économies.

Qui payera la facture ?

Quel que soit le coût, Paris paiera. Rappelons que les opérations extérieures militaires (Opex) sont budgétées tous les ans dans la loi des finances de l’Etat français

 

Sauf si l’Union Européenne ou… les Etats du Golfe décident de prendre en charge en partie le coût de l’effort militaire de la France contre les réseaux jihadistes au Mali. Lors de sa récente visite à Abou Dhabi, le président Hollande a lancé un appel dans ce sens aux gouvernements des riches Emirats arabes du Moyen-Orient.