Les impacts de la baisse des cours pétroliers

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_field.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area_text::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area_text.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MariaDB server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 151 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /mnt/target06/348462/612397/www.alayammagazine.com/web/content/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
Economie Monde
2015-03
Cet article a été publié dans: 
Numéro 85 - Mars 2015

Le cours du baril de pétrole est désormais  à un niveau particulièrement bas, autour de 50 dollars selon les jours. C’est une première constatation à laquelle vient s’ajouter ce qui pourrait bien ressembler à une surprise, à savoir un cours qui ne devrait pas sensiblement évolué en 2015.


 
Les raisons de cette situation sont diverses 


 
-Tout d’abord l’offre. La production venant de l’OPEP demeure à un niveau élevé, à l’initiative de l’Arabie Saoudite, alors que la chute des cours aurait dû conduire à la réduction de l’offre.


 
-Ensuite l’économie mondiale, du fait en partie de cette chute, devrait connaître en 2015 une croissance de 3,5%, une estimation en recul par rapport à celle d’octobre 2014 qui était de 3,8%. Et on connaît l’impact de la demande mondiale sur le marché pétrolier. Une offre excessive compte tenu de l’évolution de la demande  qui devrait se réduire. 

On a ici tous les ingrédients de la chute des cours et de son origine. Si les pétroliers ne peuvent agir directement sur la demande, l’OPEP, en revanche, a la d’agir sur l’offre. De même, la chute des cours pourrait profiter indirectement et à moyen terme à la relance de la demande. La première de ces possibilités  serait le maintien de l’offre à un niveau trop élevé par rapport à l’évolution de la demande avec des effets immédiats. Ce qui n’est pas le cas pour la seconde possibilité dont les effets sont différés dans le temps. Aussi, ce double mouvement amène à poser deux questions. La  première est celle de savoir pourquoi l’OPEP ne réduit pas sa production. La seconde concerne les incidences de la chute des cours sur la reprise mondiale.


 
Lorsque l’OPEP, un cartel intergouvernemental, a été créée en septembre 1960 par l’Arabie saoudite, l’Irak, l’Iran, Koweït et le Venezuela, le prix du baril était inférieur à 5 dollars des Etats-Unis. Aujourd’hui, le cartel compte 12 pays membres produisant plus de  40% s du pétrole mondial, et ces pays n’ont pas nécessairement les mêmes priorités et les mêmes intérêts. A cela vient s’ajouter des coûts d’exploitation très différents. L’Arabie saoudite est de loin celui qui a les coûts d’extraction les plus faibles, aux environs de 5 dollars le baril. Ce n’est pas le cas du Venezuela, de l’Algérie, de l’Iran ou de pays en dehors de l’OPEP. Pour beaucoup de pays producteurs,  un baril à 50 dollars est peu rentable.  


 
En imposant la non réduction de la production aux membres du cartel, les Saoudiens ont sans doute comme objectif non avoué de mettre en difficulté l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste, dont les Etats Unis sont les premiers bénéficiaires, et dont le coût d’exploitation est de l’ordre de 60 dollars le baril. Cela implique que cette baisse va s’inscrire  dans la durée avec un baril autour de 50-60 dollars. L’Arabie saoudite joue son jeu, au risque de mécontenter l’allié américain et de créer des tensions au sein même de l’OPEP, comme cela a été le cas  à l’occasion de la visite du Président vénézuélien le 10 janvier dernier à Téhéran, et au cours de laquelle un appel à la constitution d’un front commun, au sein de l’OPEP, entre pays favorable à une action pour redresser les cours.

 


 
En tout cas, la chute des cours ne fait cependant pas que des malheureux. Les principaux gagnants sont les pays importateurs, qui vont pouvoir améliorer leur balance des paiements. Pour autant, convient-il de distinguer le court terme et le long terme, les pays dont l’essentiel de la monnaie de facturation est le dollar de ceux dont la monnaie de facturation est l’euro. 

 


 
A long terme, un baril installé aux alentours de 50 dollars risque de participer à l’émergence d’une économie de déflation. Et on connaît les conséquences très négatives de cette situation sur la croissance. C’est d’ailleurs pourquoi la Banque centrale européenne vient de décider d’injecter massivement de l’euro dans les pays de la zone euro. De plus, un baril bas coïncide le plus souvent avec une appréciation du dollar par rapport à l’euro, ce qui se vérifie encore aujourd’hui. Pour les pays facturant en dollar c’est tout bénéfice pour les importations, par contre cela l’est beaucoup moins pour les exportations. Pour les pays facturant en euro, c’est l’inverse. De plus pour ces pays importateurs de pétrole, la réévaluation du dollar réduit d’autant l’avantage dû à la chute des cours. Ainsi si on prend le cas de la France, l’impact de la chute de 50% des cours est réduit de 20% du fait de la dépréciation de 20% du cours de l’euro par rapport au cours du dollar.

 


 
Tout ceci vient compliquer les prévisions à moyen et à long terme. Ce dont nous sommes à peu près sûr, c’est que les gagnants et les perdants sont bien identifiés. 

 


 
Au premier d’en tirer avantage. Pour les seconds, il leur faut s’adapter, en attendant d’éventuels jours meilleurs. Sans doute les cours remonteront mais il y a deux inconnues : l’ampleur de la reprise et l’année de la reprise qui en tout état de cause ne devrait pas intervenir avant 2016.





Post new comment