Nos valeurs communes

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /var/www/html/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_field.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_area_text::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_area_text.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /var/www/html/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /var/www/html/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /var/www/html/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_argument::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /var/www/html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_argument.inc on line 0.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /var/www/html/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 284 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 284 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /var/www/html/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 284 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 284 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /var/www/html/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
  • user warning: You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND n.nid != 284 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10' at line 1 query: SELECT DISTINCT n.title, n.nid FROM node n INNER JOIN content_type_article tn ON n.nid = tn.nid WHERE n.status = 1 AND tn.nid = AND n.nid != 284 ORDER BY n.created DESC LIMIT 10 in /var/www/html/includes/common.inc(1731) : eval()'d code on line 7.
Analyse
2019-03
Cet article a été publié dans: 
Numéro 125 - Mars 2019

Depuis la chute du bloc communiste, au début des années 1990, l’idéologie libérale occidentale, triomphante avec la mondialisation-globalisation,  a semblé s’imposer au monde entier comme le système de référence unique.  Toutefois il est permis de s’interroger sur la valeur universelle  de ce modèle.

Le monde de l’après-guerre froide ne nourrit  aucun  grand dessein capable de soulever l’espérance de l’humanité tout entière. Les repères moraux s’effacent  dramatiquement.
Albert Camus écrivait que le spectre qui hante le XXe siècle est le nihilisme.

Or le nihilisme consiste d’abord dans l’effondrement des valeurs morales et religieuses. Le monde du  XXIe siècle, court le risque de voir le triomphe du matérialisme. Ce monde ne nourrit aucun grand dessein capable de soulever l’espérance de l’humanité tout entière. Bien entendu, cela sape les bases de la solidarité humaine.
La menace c’est l’individualisme, les replis égoïstes, les conceptions étroites qui subordonnent tout au culte des intérêts particuliers au mépris du bien commun, ce bien commun ou intérêt général (maslaha) qui est le critère supérieur de nos civilisations et de nos systèmes politico-juridiques.
On parle beaucoup des  crises financières et économiques qui constituent un péril pour la stabilité du monde. Mais il y a une autre crise qui menace le monde moderne, une crise encore plus grave même si elle moins perceptible. Il s’agit de la crise intellectuelle et morale. La véritable crise –plus inquiétante encore que l’écroulement des bourses, de l’économie virtuelle et des niches financières– est donc  le règne du matérialisme. Ce matérialisme  éradicateur du spirituel est particulièrement  à l’œuvre au sein des pays occidentaux, ou de ce qu’on appelle l’Occident.
Cette crise spirituelle constitue une menace terrible sur les civilisations. C’est pourquoi, la bataille essentielle est celle des valeurs spirituelles.
Les valeurs religieuses communes se fondent sur notre foi commune en l’unique Dieu, créateur de l’homme et de l’univers. Un Dieu qui ne veut pas l’abaissement de la personne humaine mais, au contraire, sa promotion et sa dignité. Un Dieu unique qui invite aussi les peuples à mieux de connaitre les uns les autres.

 Non seulement les civilisations ne sont pas condamnées à s’affronter, mais encore elles ont l’obligation de coopérer pour faire prévaloir l’humanisme face à la globalisation totalitaire et nivélatrice. 
Dans ces conditions, il faut imaginer une alliance des civilisations. 
Une alliance des civilisations
Il  s’agit très précisément de nouer une alliance pour construire un dialogue concret au service de la coopération entre les civilisations et mener de concert  un combat pour la sauvegarde de la diversité des nations et des cultures.
Pour tout dire, il faut œuvrer pour l’insertion d’idéaux éthiques et de valeurs spirituelles dans un monde moderne qui est menacé par le nihilisme matérialiste. En même temps, sous couvert de l’idéologie ultralibérale, nous assistons au triomphe de la chrématistique que nos civilisations gréco-catholique (Aristote et Thomas d’Aquin)  et musulmane ont d’ailleurs toujours condamnée. 
Dans un monde où tous les repères moraux traditionnels s’effacent, les leçons que nous apporte la spiritualité religieuse doivent nous permettre de retrouver du sens, de construire une société nouvelle basée sur les valeurs communes de tolérance, de partage et de respect mutuel. 
C’est à bon droit que les Papes (Jean-Paul II, Benoit XVI, François) ont mis en garde contre les excès de l’ultra-modernisme matérialiste. Je pense aussi à des sommités religieuses musulmanes comme Cheikh Tayeb d’al Azhar, comme notre ami Dr Altwaijri, le directeur général de l’ISESCO qui est un ardent défenseur de l’alliance des civilisations. 
Je pense aussi au Roi du Maroc, SM Mohammed VI, qui en sa qualité de Commandeur des Croyants, donne inlassablement l’exemple du dialogue et de la tolérance contre les extrémismes. Ces hommes exemplaires sont convaincus que l’’Islam conserve « la même et invariable aptitude à se développer, engendrer et innover », en faisant l’effort d’adaptation, l’ijtihâd, qui permet de concilier le respect nécessaire de la tradition et la prise en compte des évolutions dans le domaine des affaires sociales (mou’âmalat). 
En vérité, l’humanité court désormais  le risque d’être privée de l’élément éthique de la vie.  Le  monde de la globalisation ultralibérale est marqué par le sentiment de la perte ou de l’absence du sens. Or, la de-signification  est tout simplement  le glissement inexorable  vers une société globalisée, uniformisée et utilitaire, combinant la standardisation des cultures et l’exaltation de l’individu sans foi ni loi.
La menace c’est la disparition des civilisations
Soyons clairs. Le danger qui nous guette  n’est pas un improbable « choc des civilisations », idéologie colportée par certains cercles hégémonistes des États-Unis,  le danger c’est la disparation des civilisations elles-mêmes.
 La confrontation n’est donc pas entre l’Islam et un l’Occident comme le prétendent les illuminés du choc des civilisations. La véritable confrontation dont l’avenir de l’humanité fournit l’enjeu est ailleurs. Cette confrontation  se trouve entre, d’une part, les civilisations et, d’autre part, l’installation d’une nouvelle barbarie, d’un monde privé du spirituel. 

Dans ces conditions, les deux grandes religions monothéistes et universalistes – soubassements essentiels de nos civilisations européennes et musulmane – ont  l’obligation de se fixer pour objectif concret de combattre pour les valeurs spirituelles. Il faut donc  jeter les fondements d’une action commune pour construire un monde qui retrouvera une signification spirituelle. 
Il s’agit de mieux cerner les convergences, Il s’agit de faire ressortir clairement les valeurs partagées, les idéaux fondamentaux, l’éthique commune. 
Ayant dégagé cette éthique commune, il faudra ensuite  construire  une alliance de civilisations afin d’agir en commun et œuvrer pour l’insertion d’idéaux éthiques et de valeurs spirituelles dans la trame des réalités les plus concrètes. C’est-à-dire pour réconcilier le spirituel et le temporel. 

Le temps n’est plus pour les religions de se combattre entre elles,  mais à combattre ensemble contre le recul des valeurs morales et spirituelles, contre le matérialisme, contre les excès de l’individualisme ». 
La question que nous devons nous poser est la suivante : que reste-t-il de l’homme quand on rejette l’humanisme, les principes éthiques les plus constants et tout projet de civilisation ? 
En vérité, le temps est venu de la concertation entre les grandes religions monothéistes – entre l’Église catholique et l’Islam -  pour donner une consistance au  dialogue des civilisations. Ce dialogue ne doit  pas être un slogan mais prendre une forme concrète : l’action commune pour construire un monde qui retrouvera une signification spirituelle pour ne pas devenir une termitière uniformisée. 

Le monde a besoin de civilisations fortes et fermes. Loin d’être condamnées à s’affronter, les civilisations porteuses du message monothéiste ont l’ardente obligation de coopérer pour faire prévaloir l’humanisme face à la globalisation totalitaire.

La paix n’est pas seulement l’absence de guerre. La véritable paix nécessite une lutte quotidienne contre les désordres économiques et politiques qui sont sources de tensions internes et externes, menaçant la stabilité des pays et des régions. La paix consiste aussi à résoudre les conflits  et les situations d’injustice les plus criantes. Et ici je pense particulièrement au drame de la Palestine occupée.

Comme l’écrit le Père Henri de La Hougue, l’urgence de bâtir la paix engage d’une manière particulière les responsables politiques et religieux à collaborer. «Pour la première fois, les religions du monde peuvent constater leur responsabilité commune, pas simplement par rapport à la destinée éternelle de l’homme, mais aussi par rapport à la vie historique et concrète de l’humanité » . 

En conclusion, j’affirme que si l’Occident et l’Islam doivent mieux se comprendre, ce n’est pas parce qu’ils constitueraient l’un pour l’autre une menace, comme le prétendent les néoconservateurs des États-Unis. Ils doivent mieux de comprendre  parce qu’ils contiennent ensemble beaucoup de valeurs morales dont notre monde a besoin. C’est pourquoi, ils doivent coopérer pour défendre les principes de base de la fraternité humaine.





Post new comment